Roots Extra

A window in to the world of Roots. Stories behind the brand.

ROOTS DU JOUR

Un client des États-Unis démontre son amour quotidien de la marque, en ligne

US customer shows off his year-long daily embrace of the brand online

À cette époque de l’année, la plupart de nos résolutions du Nouvel An ne sont plus qu’un vague souvenir qui a entraîné des résultats médiocres. Ce n’est pas le cas pour Ian Maxen, qui est plus engagé que jamais envers le projet inusité qu’il a lancé il y a sept mois.

Le 1 er janvier 2016, Ian a promis de ne porter que des produits Roots chaque jour, pour une année complète, et de documenter ceci en ligne. Au cours de ce processus, il a acquis un groupe de plus de 800 abonnés qui suivent son compte Instagram, sur lequel il affiche des photos quotidiennement.

Dès le début du mois d’août, Ian a partagé plus de 200 images démontrant ses produits préférés, y compris le t-shirt à manches longues Beaver à effet ombré, le cardigan Rufus et le sac de voyage Banff. Il reçoit fréquemment des messages positifs de la part de ses abonnés, à la fois flatteurs et encourageants, lui disant de continuer le défi.

Parmi les centaines de marques de vêtements, pourquoi Roots?

« J’ai choisi Roots en raison de sa vaste gamme de produits », déclare Ian, 46 ans. « Les vêtements, les accessoires, les chaussures et autres articles répondent à tous mes besoins, qu’il s’agisse d’un look décontracté ou habillé. Également, le fait que les vêtements sont magnifiques, confortables et toujours d’excellente qualité me facilite la tâche. »

L’amour qu’Ian porte à la marque date de 2006, quand il visita sa copine Alison à Vancouver, en Colombie-Britannique. Elle vivait près d’un magasin Roots sur la rue Robson et dès qu’il y mit les pieds, Ian y trouva tout ce qu’il aimait.

Ian fût tellement impressionné par la qualité et la conception, qu’il acheta deux de pantalons en coton ouaté et un chandail à capuchon. Il n’avait aucune idée du rôle important que Roots jouerait un jour dans sa vie.

Bien qu’il vivait aux États-Unis, Ian continua de magasiner chez Roots. Pendant cinq ans, il travailla au sein de deux musées locaux du New Jersey, où il fût souvent mépris pour un Canadien en raison de la quantité de vêtements Roots qu’il portait.

« Les visiteurs et certains de mes amis me complimentaient sur mes vêtements », commente Ian.

Visitors and friends started remarking how much they liked my clothes

En octobre dernier, Ian et Alison, qui sont désormais mariés, ont déménagé à Seattle (Washington) et ont trouvé l’idée qu’Ian pourrait porter des vêtements Roots pour 365 jours.

« Franchement, je ne crois pas que ma passion pour Roots s’éteindra quand l’année sera achevée », affirme Ian. « Je crois que je serai sur le même chemin pendant quelque temps. »

Bien que la conception des vêtements ait piqué l’intérêt d’Ian au départ, son amour pour Roots va bien au-delà des produits. Il apprécie tout particulièrement l’engagement écologique de l’entreprise.

            Une dizaine d’années après sa première rencontre avec notre marque, Ian est plus enthousiaste que jamais à propos de Roots. – Meghan Henriques

• Suivez l’aventure d’Ian sur Instagram : @a_brit_of_roots